Filets d'écriture

Nocturne et tacite diurne

J’ai perdu le sens des oiseaux dans mon cœur ils sont entrés Veine cave, chemin d’éternité Herbes, branches, et ciel étoilé se courbent, vides d’immensité mutisme des oisillons- Ne restent que quelques sillons et quelques cas où ombres noires fossilisées dans les lourds nuages étirés Le ciel s’enrage et s’orage de désespoir cîmes, cimetières solitude…… Lire la suite Nocturne et tacite diurne