Filets d'écriture·Gribouiller

In-Dia

La vraie beauté est de la nature du vertige
Notre âme- elle captive et
unit celles qui se croisent
Elle n’a nul besoin de se dévoiler
hors des plis
Elle circule libre parmi les traits
qui tracent le chemin
entre un intérieur qui nous
brûle-
un extérieur qui nous
glace- Même lorsque le soleil
des Tropiques se pose sur ces êtres
qu’il dessine

Nous sommes comme figés
muets- devant la profondeur
qui s’offre à nous- Tout
en nous tendant le Miroir
de notre propre être

Qui suis-je et où suis-je
Vraiment, face à cette créature
Nous tenons semble-t-il
de la même nature

Et pourtant…

Cet être sous ses Grands airs
diffère
Mais m’enlace- Rien
de fugace
Sous cette glace
Je brûle

Même au coeur de la misère
Est-ce d’ailleurs de la misère?
-Sourd une forte chaleur
Un souffle plein d’ardeur

Ce feu- je ne peux
le quitter des yeux
De ces yeux qui me pourfendent
en deux

Comme lèvres
L’être se livre

Quelle puissance ici-bas
Parfois dans une attitude
Que ce mystère sans étude
Déverse en moi

La rencontre me porte haut
Ces yeux- ces yeux,
Unanimes à regarder les Cieux
Tableau où s’espacent les mots

Ils se déchiffrent en contre-bas
Dans ce sublime entrelacs
D’êtres qui se ressemblent
S’assemblent –
Lorsque plus rien ne tremble

J’appuie quant à moi
Le doigts- en contre-poids
Plus rien ne vacille
Entre pupilles

En faction- Dans cette Incarnation,
Sans aucune feinte
Se devine- Divine,
en Icône ciselée
La Très-Haute et Sainte
Volonté.

Tous les êtres sont à aimer.

Coralie Adato
15/06/2017femmeâgee

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s