Filets d'écriture

Brève d’eau 1

C’était hier à 7h39 du matin. La poupée Noémi Lasido s’est embarquée sur son bateau de papier. À origami du midi, elle s’est dessinée une dernière fois en marge du book. L’émissaire a annoncé dans l’encart de Lune sa disparition. On a retrouvé sa peau dans les eaux.

Filets d'écriture

Une certaine nuit

Comprendre ce qu’elle estsortir de son impasses’asseoir et réfléchirne serait-ce qu’une minuteoublier la lumière de l’autrequi rend les nuits interminablesse laisser dormir en coupant les signaux d’alarmepréserver sa boucle du temps et ses sorties de secours toutes les routes ne mènent pas au somme se perdre dans les sens interdits apaiser la faim inaudible qui…… Lire la suite Une certaine nuit

Filets d'écriture

La Terre pleure

La Terre n’en peut plus Prend les yeux des enfants deux charbons ardents allumés aux brasiers Brassées embrasées d’océan C’est plus qu’il n’en faut Des corps couteaux, luttant contre le vent Armée contre le vide le regard vide La Terre n’en peut plus Ne tient plus ses hauts glaciers Craquent, se fissurent elle pleure sur…… Lire la suite La Terre pleure

Filets d'écriture

Je cherche

Je cherche dans la douceur des nuages dans les yeux des étoiles dans l’écriture fantasque des vagues je cherche dans la brûlure du sable dans l’épine d’une rose dans le souffle du vent je cherche dans la caresse des oiseaux dans la fraîcheur de la mer sur la cime d’une montagne sur la pointe de…… Lire la suite Je cherche

Filets d'écriture

Une histoire de date

Une histoire de date celle que l’on retient celle qui nous retient un souvenir, une émotion, une rencontre mais aussi – un obstacle un mur de vie une mise entre parenthèse une prison de l’âme mais aussi – un vertige une ascension un saut de l’ange un vide sans bornes un écho à étouffer …

Filets d'écriture

Au bas mot

Acte 1 Dites-moi les mots – je vous aime Alors pourquoi cette retenue qui nous divise Je avec vous conte devise, la passion exquise Vous avec je un process d’assise – Sainte douce Homonymie qui croyait vous prendre à me méprendre dans votre étrange synchronie Je vous prie un instant moment ce présent de prêter…… Lire la suite Au bas mot

Filets d'écriture

« Rester tard dehors – le soir,sous la couverture bleutée du cielLire l’Histoire du Mondeéclairée par la lune, puiss’endormir, le cœur enrubanné de lumièreet les yeux teintés d’étoiles. »  

Filets d'écriture

Au jardin

L’arbre se penche pour caresser les coquelicots La pie tend son aile pour peindre le ciel Le vent ratisse les nuages et le jasmin me tend ses mains   Les abeilles solitaires frémissent sous mes pieds Elles sont nombreuses mais leur chambre – séparées L’une d’entre elle se pose sur mon genou elle secoue le…… Lire la suite Au jardin

Filets d'écriture

La mer en moi

La mer en moi son envers décousu verbiage en mousse d’écume l’oiseau m’effleure gonfle la vague la Terre me bouleverse je tombe – tranchante les morceaux de cristal chantent mille sirènes l’alarme de tous ces corps qui attendent de l’autre côté – n’oubliez pas l’amer et ses replis d’abandon tout coule de plaie en plaie…… Lire la suite La mer en moi

Filets d'écriture

L’Ombre

L’ombre, d’un grand trait trace sa limite Elle déploie son camaïeu de gris depuis la douceur du dernier ocre de lumière Frontière d’un espace prévisible encore jour – Inconnu de la nuit L’oeil s’y faufile pour le repos la pupille ouvre son puits et son auréole en fleur de dentelle Lentement les couleurs s’estompent comme…… Lire la suite L’Ombre

Filets d'écriture

Essaie d’aimer

Oh, mortel, ne vois-tu donc point S’éteindre les lucioles? Qu’as-tu fait assassin De tes jours désormais sans lendemain ? Emprisonné dans tes courses folles Pourquoi négliges-tu l’essentiel Cette Terre sacrée, ces Oiseaux du Ciel ? Vois tous ces écorchés, cétacés Etouffés, pris dans tes filets? Oh, pauvre humain qui a tout gâché Sur la gâchette, …… Lire la suite Essaie d’aimer

Filets d'écriture

Brève bleue

Nager dans le bleu jusqu’à en perdre la ligne. Oublier la terre, Papillonner jusqu’à se rêver fleur. S’entrainer tous les matins du monde dans les profondeurs de l’oubli. Nager sans s’épuiser – et puis, Retrouver le monde qui s’évanouit dans la flaque rouge du coeur.